Chirurgie de la cataracte – OPHTACLINIC Alès

chirurgie de la cataracte Ales
Ophtalmologie à Alès Dr ABOU KASSEM - Centre OPHTACLINIC Alès

La cataracte

La cataracte est une maladie de l’œil liée au vieillissement du cristallin. Elle est responsable d’une baisse de la vision.
Cette maladie, de survenue souvent progressive, est la cause la plus fréquente de cécité dans le monde.

Son traitement consiste en une intervention chirurgicale, par phacoémulsification, avec mise en place d’un implant intra-oculaire.  L’intervention est indolore et réalisée sous anesthésie locale. La récupération visuelle est rapide en quelques jours.

Notre ophtalmologiste est là pour vous prendre en charge de manière sécurisée et personnalisée.

Prendre RDV

Comment se traite la cataracte ?

Lorsque le cristallin, véritable lentille à l’intérieur de l’œil, est devenu opaque, il constitue un obstacle au passage de la lumière jusqu’à la rétine. La vision devient floue et changer de lunettes n’est plus suffisant pour améliorer la vision. La seule solution efficace est la chirurgie intra-oculaire.

Quels sont les principes de la chirurgie de la cataracte ?

La chirurgie de la cataracte la plus courante est une technique manuelle. Elle utilise le principe de la phaco-émulsification, c’est-à-dire l’utilisation d’ultrasons à l’intérieur de l’œil. Il s’agit d’une technique micro-chirurgicale aboutie et sécurisée, qui fait appel à des technologies de pointe.

1) Aspiration du cristallin opaque

  •  L’opération débute évidemment par une ouverture de la cornée, qui permet d’entrer dans la chambre antérieure de l’œil. Cette incision est extrêmement calibrée, réalisée à l’aide de couteaux chirurgicaux très fins, d’à peine quelques millimètres de largeur ;
  • Vient ensuite l’ouverture du sac cristallinien, pour pouvoir accéder à son contenu, opacifié. C’est l’étape du capsulorhexis antérieur ;
  • Une fois le noyau et le cortex cristalliniens accessibles, ceux-ci sont fragmentés et aspirés à l’aide des ultrasons. En effet, le cristallin est parfois devenu très dur et il est nécessaire de délivrer une certaine quantité d’énergie pour le rendre friable.
chirurgie de la cataracte Ales

2) Mise en place d’un implant correcteur

  • À ce moment, le sac cristallinien est vide. Ne reste que l’enveloppe, qui va servir de support à l’impant intra-oculaire. Cet implant est plat et son diamètre mesure quelques millimètres. Il a une certaine puissance optique, qui a été calculée lors de votre consultation pré-opératoire. Il permet de donner la bonne direction aux rayons lumineux qui le traversent. Ainsi, ils vont atteindre la rétine, afin de former l’image visuelle ;
  • L’implant est souple ; il est d’abord plié dans une cartouche d’injection et inséré dans le sac cristallinien. L’implant ne se dégrade pas. Vous le garderez donc toute votre vie, quel que soit votre âge au moment de l’intervention.

3) Fermeture

Une fois l’implant en place, le chirurgien injecte des antibiotiques dans l’œil pour éviter toute infection et referme l’incision en y injectant de l’eau. Grace à un petit œdème local, il n’y a, le plus souvent, pas besoin de point de suture complémentaire. C’est la technique de l’hydrosuture; elle est très efficace et réduit au maximum les douleurs post-opératoires. De même, l’absence de fil réduit le risque d’infection.

Centre Ophtalmologie Ales Ophtaclinic Dr Abou Kassem

Docteur Amani ABOU KASSEM 

Ophtalmologiste OPHTACLINIC

Nouvelle Clinique Bonnefon

45 Avenue Carnot, 30100 Alès

04 66 55 68 45

Une question ?

Ophtalmologie Ales

Pour + d'informations

Nos horaires

  • Secrétariat téléphonique
    Lundi – Vendredi :  8h à 20h
    Samedi : 8h à 12h
  • Horaires d’accueil
    Lundi  – Mardi – Jeudi : 8h15 à 17h45
    Vendredi : 8h15 à 13h15
  • Interventions chirurgicales
    Mardi : 13h à 18h